Chez Mily

Chez Mily

Az 1

Tout a une fin.

 

Voilà la pensée qui ne me quitte plus depuis cinq jours. Cinq affreux jours durant lesquels j'ai dû tout préparer. Me préparer mentalement. Physiquement… Penser à tout, prévoir le maximum. Je n'en dormais plus la nuit, mais pour une autre raison.

 

Je regarde l'église devant moi avec un œil noir. Je ne suis pas particulièrement croyante. Je crois même que j'en ai rien à faire. Surtout aujourd'hui. Par les temps qui courent. À cause de tout ce que je sais. De tout ce que je vois quotidiennement.

 

Je mets un pied l'un devant l'autre pour monter les trois marches qui mènent à l'entrée de ce bâtiment. Je jette un coup d'œil derrière moi.

Il serait si facile de partir. De rentrer chez moi et de me cacher sous ma couette.

 

Oui, ce serait si facile. Mais aussi si irrespectueux envers eux.

 

Une main entremêle ses doigts avec les miens et me tire vers l'avant. Je n'ai pas le choix. Je n'ai jamais eu réellement le choix. Je me dois d'être là pour eux. Parce qu'ils auraient aimé savoir que je leur rendais un dernier hommage. Parce que je ne peux pas faire autrement que de leur rendre.

 

Je les voyais encore et toujours me faire signe de la main du perron de la maison qui m'avait vue grandir. Me souhaitant le meilleur. Le voulant réellement pour moi. Malgré mon caractère de cochon. Mes différences.

 

Je me place sur la première rangée de chaises. Les places nous sont réservées en tant que famille proche.

 

J'observe le sol tout en priant que cela aille vite. Un peu comme un sparadrap qu'il vaut mieux arracher d'un coup. Seulement, dans mon cas, la douleur restera. Le manque se fera sentir. Mais le plus dur sera derrière moi. Je pourrai alors…

 

Je pourrais quoi ? Tourner la page ? Non, je ne pense pas. Je ne sais même pas si cela est possible. Et si oui, combien de temps me sera nécessaire.

 

- Si nous sommes réunis aujourd'hui…

 

Merlin, il va le dire. Il va dire pourquoi je me tiens devant deux cercueils et je ne pourrai plus prétendre à un cauchemar. Je serai forcée de réaliser. De comprendre que je vais devoir continuer sans eux. Plus de coups de téléphone, de cartes postales pour un rien… Rien d'autre que l'absence. Et le silence.

 

- Bébé, ça va ?

 

Je me tourne vers Boris. Il m'a permis de ne pas entendre la fin de la phrase. Je pourrais peut-être encore y croire… Pourtant cette douleur dans ma poitrine est toujours là. Elle n'a ni diminué ni bougé de place. J'ai cette furieuse envie d'hurler, de frapper mais aussi de savoir. Pourquoi ? Pourquoi eux ?

 

Je hoche la tête. Plus par automatisme que pour dire que je vais bien. De toute façon, le pourrais-je ?

 

Sa main remonte dans mon dos, le frotte doucement avant de s'arrêter sur ma hanche et de m'attirer contre lui. Ma gorge me brûle. L'envie de fuir se fait encore plus forte si c'est humainement possible. Alors, je pose l'une des miennes par-dessus, pour avoir quelque chose à laquelle me raccrocher. Pour avoir quelqu'un pour me retenir.

 

Une semaine auparavant, je suspectais Boris d'avoir demandé ma main à mon père. Ma mère m'avait serré un peu trop longtemps dans ses bras. Mon père avait eu ce sourire ému en me regardant. Je m'en doutais très fortement. Parce que je les connaissais.

 

- Marie et Jack Evans…

 

Seulement, maintenant ils ne sont plus là.

 

Et là, je réalise. Que je ne les verrai plus. Que mon père ne me conduira pas à l'autel. Que…

 

Je ferme les yeux pour tenter d'arrêter la crise d'angoisse que je sens poindre en moi.

 

- Lily, relax !

 

Je me tourne vers ma gauche pour voir Annie, ma meilleure amie qui me regarde affectueusement. Depuis notre première année à Poudlard, nous nous connaissons. Nous n'avions pas été tout de suite amies. Il nous avait fallu des années pour nous lier mais depuis… Pas un seul moment l'une sans l'autre. Etudes comprises.

 

« Relax ». Elle ne cesse de me le dire depuis des jours. Cinq pour être exacte. Mais je ne peux plus être « relax ». Il est impossible pour moi de retrouver un semblant de calme alors que mes parents sont inhumés.

 

>>



10/12/2012
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 255 autres membres