Chez Mily

Chez Mily

Bonus (JPE J) 6

<<

 

- Parce que pour moi tout cela est peut-être une partie de plaisir ? Je viens de perdre mes deux meilleurs amis et je me fais insulter depuis hier par un abruti de dernière zone !

 

Comment osait-elle ?! J'allais pour lui répondre quand elle fut plus rapide et en rajouta une couche, poings sur les hanches :

 

- Et si vous ne l'avez pas compris, c'est de vous que je parle !

 

J'avais de nouveau envie de la secouer, de l'embrasser. Je me raidis. Que m'arrivait-il ? Pourquoi désirais-je cela alors… Alors que je savais toutes les souffrances qu'elle avait administrées à mon frère. Je me repris rapidement et décidais d'attaquer à mon tour :

 

- C'est vrai que ça va vous faire bizarre de ne plus le voir vous baver dessus ! Comment allez-vous survivre ?

 

- Jack était marié et heureux ! Il ne me bavait pas dessus !

 

- Oh, arrêtez ! Vous le savez aussi bien que moi ! Il vous aimait à en crever !

 

Ce fut en voyant ses yeux s'agrandir sur le coup de la stupeur que je réalisais l'horreur de ce que je venais de dire. Les mots avaient littéralement dépassé ma pensée. Je la vis se rattraper au mur et dû me faire violence pour ne pas aller la retenir. Pour ne pas m'excuser.

 

- Lily, ça va ? demanda Remus plein de sollicitude.

 

J'aurais aimé avoir le courage de lui dire pardon mais je ne pouvais pas. Cette femme avait le pouvoir de me voler l'unique autre membre vivant de ma famille.

 

- Que devons-nous faire ? Pour Manon…

 

Après cette attaque, elle pensait encore à Manon. Et moi, y pensais-je assez ? J'avais l'impression que ces derniers jours, je me préoccupais plus de moi que de la princesse. C'était peut-être vrai… Mais j'allais me reprendre. J'allais lui donner la vie que Jack et Maureen auraient voulue pour elle.

 

- Il faudrait jouer la comédie, répondit Mumus en se tournant vers moi. Pas de disputes en sa présence, pas même voilées, les enfants comprennent toujours plus qu'on ne pense.

 

Ca, c'était pour moi. Il nous avait à peine vus ensemble qu'il savait déjà que je faisais de sa vie un enfer.

 

- Prenez vos repas ensemble afin qu'elle se sente entourée, continua-t-il après vous pouvez toujours vous éviter au maximum le reste de la journée. Il faut que cela semble le plus normal possible si vous venez à parler de ses parents, pas de voix tristes ou de larmes… Enfin dans la mesure du possible.

 

- Tu nous demandes en gros de jouer au papa et à la maman afin qu'elle oublie qu'elle vient de les perdre ? fis-je, outré.

 

- Si tu veux, James. Je vous demande juste de ne pas vous appesantir là-dessus pour ne pas créer un traumatisme par-dessus. Elle est jeune et ne se rend pas forcément compte de la portée de ce qu'elle a vu, alors profitons-en.

 

Je fixais Evans pour voir sa réaction. Mais là encore, aucune. Elle semblait anesthésiée. Etait-ce par la tristesse ? Se pouvait-il qu'elle soit sincère ?

 

- Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi j'ai besoin d'elle !

 

- Parce que c'est ça ou rien, dit Remus. Les lois sorcières sont strictes, dans ce genre de cas, un tuteur femme est préféré à un tuteur homme. Ce qui veut dire, qu'à moins que Lily ne te laisse la garde, c'est à elle que revient Manon.

 

Quoi ?

 

- Dois-je comprendre que le juge me fait une faveur en m'imposant la présence de cette… allumeuse ?

 

J'avais enfin trouvé le mot que je cherchais depuis ce matin. Allumeuse. Voilà ce qu'elle avait fait avec Jack, poussant le vice jusqu'à le faire tomber amoureux avant de le repousser. Soudain un index se planta dans mon torse.

 

- Ok, alors que les choses soient claires ! Y en a ras le chaudron de vos insultes ! Au lieu de me haïr, utilisez plutôt toute cette énergie pour que Manon retrouve le sourire !

 

Elle s'écarta, sans doute pour partir, mais se ravisa et ajouta :

 

- Oh, j'oubliais ! Moi non plus, je ne vous aime pas ! Vous êtes capricieux, égoïste et plein de haine ! Je refuse que Manon côtoie quelqu'un comme vous ! Elle risquerait de devenir… Comme vous !

 

J'encaissais. Je me montrais ignoble avec elle depuis le départ, il aurait été stupide de sa part d'avoir une bonne opinion de moi.

 

- Lily, l'appela doucement Remus en lui souriant.

 

Elle s'arrêta dans sa tentative de fuite et se retourna vers nous.

 

- James, je suppose que vous allez vivre chez toi vu la taille du Manoir…

 

Je me contentais de grogner.

 

- Je propose que ce soir vous receviez du monde afin de passer une journée un peu plus légère. Je pense que tout le monde en a besoin. Lily, invitez des amis ! Plus on est de fous, plus on rit !

 

Elle baissa la tête rapidement mais pas assez pour que je loupe les larmes qui s'étaient formées dans ses yeux. Pourquoi craquait-elle ? Comment pouvait-elle me supporter et être touchée par cette simple question ?

 

- Ca va ? demanda Remus en posant une main sur son épaule.

 

Elle hocha la tête mais je voyais bien qu'elle était à bout. J'avais là sa faille, celle que j'allais exploiter.

 

- James, tu raccompagnes Manon au Manoir. Pendant ce temps-là, je vais vous aider pour vos affaires.

 

Je hochais la tête et partis signer les papiers. Evans dut à son tour les contresigner et bien vite j'emportais Manon loin de tout cela. Canny nous accueillit avec une certaine révérence. Ce n'était qu'un elfe de maison mais le respect pour notre famille, et les bons traitements, le liait à nous. Il nous prépara des boissons, me prévint que la chambre de la petite était prête ainsi que celle qui accueillerait…

 

- James !

 

Je retournais pour voir Sirius entrer dans le salon. Il embrassa Manon sur le front avant de venir me serrer la main. Je ne l'avais pas vu depuis des jours mais je savais que Remus l'avait tenu informé de toute l'affaire.

 

- Alors, toujours pas d'améliorations ? me demanda-t-il avec un mouvement de tête vers la princesse.

 

- Non.

 

Silence. Tout cela me privait de mes moyens. Je n'étais pas prêt à les perdre tous les deux. A devenir responsable d'un enfant. Je doutais même d'y arriver. Pour cela il fallait être une famille. Une femme et un homme autour de l'enfant…

 

- Quand arrive la co-tutrice ?

 

Je grinçais des dents. Voilà une chose dont je me serais bien passé !

 

- Plus tard avec ses affaires. Et Remus.

 

- Il m'a dit d'être cool avec elle. Surtout devant Manon.

 

- Oui. Ils veulent qu'on joue à la famille idéale, grognais-je en me servant une bieraubeurre.

 

- Arrête de te braquer ! Elle est peut-être sympa !

 

Je lui lançais un regard noir.

 

- Elle a brisé le cœur de Jack et maintenant, elle a le pouvoir de me prendre Manon. Tu m'excuseras mais je ne sympathiserais pas avec le diable !

 

- Fais des efforts pour la petite ! Et puis la situation n'est que temporaire. Le juge ne pourra pas vous coincer ainsi toute votre vie !

 

A moins que je ne l'en fasse sortir rapidement…

 

Et je commençais mon travail de sape dès son arrivée. Malheureusement la présence de Remus m'interdisait toue action ridicule et sa menace d'aller voir le juge m'ébranla. Il fallait que ce soit d'elle-même que vienne la décision de partir… Je donnais les nouvelles instructions à Canny mais ne changeait rien dans mon attitude froide. Elle n'était pas la bienvenue et devait se rentrer ça dans le crâne le plus rapidement possible.

 

Ce fut en voyant l'empressement de la princesse à quitter les bras de Sirius pour retrouver ceux d'Evans que je doutais. Et si je n'étais pas la meilleure solution pour elle ? Et si, c'était à moi de laisser ma place pour qu'elle soit heureuse et épanouie ?

 

Je le regardais lui déposer notre précieux fardeau et aussitôt Manon se nicha contre elle. D'une façon si naturelle que je me sentis exclu.

 

- Remus, je me demandais, dis-je pour briser le silence, dois-je la remettre à la crèche ?

 

- Laissez-lui cette semaine de tranquille, mais dès lundi, vous pouvez l'y remettre. Ca la rassurera de retrouver ses marques mais attendez vous à des problèmes… Elle réalisera à ce moment-là que ses parents ne sont plus là…

 

- Alors mademoiselle Evans, si vous nous parliez un peu de vous, me dit Black avec un sourire charmeur.

 

Et là, j'eus l'éclair de génie. Et si c'était son tour d'avoir le cœur brisé ?

 

>>

 



29/07/2011
18 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres