Chez Mily

Chez Mily

E&T 12

<<

 

Cette révélation n'avait cessé de tourner dans ma tête. L'incident avait au final été vite oublié de mon côté mais les autres étudiants ne l'avaient pas vu de cet œil. Des bouffées de rage m'envahissaient quand je croisais des filles de ma promotion. Pourquoi aucune n'avait pris sa défense ? Pourquoi personne n'était venu me dire…

 

Je tapais du poing contre un mur. La raison de tout cela était mon apparente froideur, cet air hautain ! Il me protégeait mais blessait. Bien plus que je ne le pensais !

 

- Ça va, James ?

 

- Non, Remus ! Ça ne va pas ! Comment ça pourrait aller ?

 

Il posa sa main sur mon épaule et me força à cesser d'avancer.

 

- Tu ne l'as pas fait volontairement. Tu ne peux pas t'en vouloir pour quelque chose que tu n'as pas décidé !

 

- Tu crois que c'est aussi facile ? Tout cela parce qu'elle m'a bousculé et que j'ai râlé, sa vie au Château est un enfer ! Te rends-tu compte que je suis responsable ! Pourquoi n'ai-je pas écouté ses excuses ? Pourquoi ne lui ai-je pas pardonné ?

 

- Tu ne lui en as jamais voulu. Tu n'avais pas de raison de faire tout cela !

 

Je grognais. Je ne voulais pas faire disparaître cette culpabilité qui coulait dans mes veines. Je voulais la garder pour me punir de tout ce que Lily avait souffert par ma faute.

 

La journée se déroula tristement. Je ne pouvais m'ôter de l'esprit toute cette histoire et les autres m'énervaient à vouloir me faire oublier cette affaire. N'avaient-ils jamais ressenti de la culpabilité ? Avaient-ils ne serait-ce qu'une fois été à ma place ?

 

A la fin de l'entraînement suivant, je ne tenais plus. Je voulais lui parler, passer un bon moment à ses côtés. M'en voulait-elle pour tout cela ? Savait-elle que j'étais la cause de son isolement ?

 

- Capitaine !

 

Je me tournais vers Lewis qui arrivait vers moi en me faisant signe.

 

- Quoi ?

 

Il me décrivit dans les moindres détails quelques feintes qu'il avait vues par les multiplettes que son père lui avait envoyées. Il voulait me les montrer pour avoir mon avis.

 

- On peut faire ça un peu plus tard ? demandais-je en regardant de nouveau vers Lily.

 

Mon estomac se serra. Un groupe de trois filles l'entouraient et l'empêchait maintenant d'avancer. Elle croisa les bras sur sa poitrine et baissa la tête. Elle semblait si… habituée.

 

J'approchais d'un pas vif, furieux de les voir la bousculer de plus en plus rudement. Lily porta ses mains à son crâne. Avait-elle été frappée sans que je le vois ? J'accélérais encore mon allure.

 

- Laissez-moi tranquille ! hurla Lily.

 

Ses chahuteuses se raidirent, visiblement surprises par ce coup d'éclat. La rouquine en profita pour en pousser une afin de s'éloigner d'elles. Bientôt elle fut devant moi, un léger sourire aux lèvres.

 

- Ça te dit une partie, Potter ?

 

Je la regardais sans comprendre. De quoi me parlait-elle ?

 

Son sourire s'agrandit et elle saisit mon balai avant de s'envoler rapidement. Je la regardais évoluer dans le ciel avec grâce. Comment ?

 

- Bah dis donc ! Je ne pensais pas qu'elle volait aussi bien ! Elle aurait dû passer les essais ! s'étonna Lewis qui venait de me rejoindre.

 

Passer les essais alors qu'elle avait peur en altitude ? Où puisait-elle le courage de… Que se passerait-il quand elle réaliserait ce qu'elle faisait ? Et surtout pourquoi volait-elle si haut et si vite ? N'était elle pas sensée avoir peur ?

 

Je pris le balai des mains de Lewis et m'envolais à mon tour pour la rejoindre. Voyant que j'arrivais, elle s'arrêta et me dédia un sourire qui me fit froid dans les dos.

 

- Tu t'es enfin décidé à venir, Potter ?

 

- Je ne refuse jamais une partie, Lily. Tu devrais le savoir !

 

- Evans, appelle-moi Evans !

 

Je me raidis. Mais ne dis rien de plus. Après tout, nous étions maintenant des adversaires, alors pourquoi ne pas nous appeler par nos noms de familles…

 

- Une petite course, ça te dit ? me proposa-t-elle.

 

J'acquiesçais et rapidement nous volions au-dessus du terrain. Lewis avait raison, sa vitesse était impressionnante et au poste d'attrapeur, elle ferait des miracles ! Brusquement elle me percuta, me poussant vers un mur. Il y avait décidément quelque chose d'étrange avec elle.

 

>>



20/04/2010
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres