Chez Mily

Chez Mily

E&T 28

<<

 

- Je viens avec vous, dis-je de nouveau en prenant la main de Lily.

 

De l'autre, je lui pris son sac et le lançais à Sirius qui suivait la scène au loin.

 

- On vous rejoint tous les deux dans la Tour Griffondor, Sirius.

 

Lui aussi ne fut pas dupe. Il vit que je n'étais pas si sûr de ce que je disais. Ma voix tremblait légèrement et mes yeux devaient montrer toute ma peur mais je me devais d'être fort pour Lily.

 

- Je n'ai pas accepté que vous vous joigniez à nous que je sache ! répliqua le professeur McGonagall sèchement.

 

- Je ne laisserais pas Lily toute seule !

 

- Mademoiselle Evans, êtes vous d'accord pour qu'il vienne ?

 

Je me tournais vers Lily et vis qu'elle hésitait. Je raffermis ma prise sur sa main, entremêlant mes doigts aux siens. Si elle me disait de rentrer dans la Tour, je risquais de ne pas tenir. Je ne supporterais pas l'attente. Et puis, je voulais être là pour le cas où elle aurait besoin de moi…

 

- Oui, j'aimerais qu'il vienne. De toute façon, il n'en fera qu'à sa tête…

 

Je pouffais. Elle me connaissait bien !

 

En pénétrant dans le bureau du professeur McGonagall, je remarquais immédiatement la présence d'une autre élève : Tania, une ancienne colocataire de Lily.

 

- Vous vous connaissez, je suppose…

 

Je fronçais les sourcils. Qu'avait bien pu dire cette peste ? Des fréquents coups d'œil qu'elle donnait autour d'elle, j'en déduisis qu'elle ne s'attendait pas à me voir. Elle croyait qu'elle pourrait porter préjudices à Lily sans que je ne le sache ?

 

- Approchez-vous tous les deux.

 

J'avançais, tenant toujours Lily qui fixait intensément le professeur. Avait-elle vu qui d'autre était présent ?

 

- J'ai surpris avant les vacances de Noël, cette élève qui subissait des mauvais sorts. Le ou les coupables n'ont pas encore été trouvés et étonnamment elle n'a aucune idée sur l'identité des responsables.

 

Je serrais les mâchoires. Au moins, elle avait été assez intelligente pour ne pas dénoncer les Maraudeurs !

 

- Puis en discutant, j'ai appris que mademoiselle Evans, vous aviez souhaité changer de dortoir pour rejoindre celui des jumelles Ponteau.

 

Je vis Lily hocher la tête.

 

- Quand j'en ai demandé la raison, cette demoiselle a dit ne pas savoir la raison de ce brusque revirement…

 

Je pouffais, aussitôt remis à l'ordre par un petit mouvement de la main de Lily dans la mienne. Le professeur McGonagall me regarda derrière ses lunettes pour tenter de voir en moi, mais il faut dire que ça fait bien longtemps qu'elle a perdu ce pouvoir. Et heureusement, sinon les heures de retenue se succéderaient à un rythme effrayant !

 

- … Elle m'a parlé de votre comportement pour le moins étrange.

 

Un silence. Trop long à mon goût mais je ne savais que faire.

 

- Etrange comment ? demanda Lily.

 

- Comme un dédoublement de la personnalité. Il semblerait que vous puissiez passer du calme que tous les professeurs connaissent à la rage la plus destructrice.

 

J'émis un petit cri et tournais la tête vers la délatrice. Non contente d'avoir fait de la vie de Lily un enfer à Poudlard, elle cherchait maintenant à la faire renvoyer ! Elle couina.

 

- Monsieur Potter, cessez d'effrayer votre camarade.

 

- J'aimerais qu'elle parte, murmura Lily.

 

McGonagall la regarda avant de faire signe à la peste de partir.

 

- Attendez devant la porte !

 

Une fois seuls tous les trois, elle lança un sort d'isolement et attendit que Lily reprenne la parole.

 

- Elle a raison.

 

- Lily ! m'écriais-je.

 

- Monsieur Potter, étiez vous au courant ?

 

- Non, répondit Lily alors que j'ouvrais seulement la bouche. Ne le renvoyez pas. Il ne savait pas…

 

Elle me protégeait. Merlin, ce petit bout de femme me protégeait.

 

>>



12/05/2010
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres