Chez Mily

Chez Mily

E&T 3

<<

 

Deux semaines maintenant que les cours avaient repris. Nous avions déjà des devoirs par-dessus la tête et l'envie flagrante d'être loin de tout cela. Dans quasiment tous mes cours, Lily Evans s'y trouvait. Je ne l'avais jamais vu me regardant et j'avais par conséquent écarté l'idée comme quoi sa présence aux entraînements était pour me voir.

 

L'idée comme ça peut sembler prétentieuse mais malheureusement juste. En effet, depuis que je faisais partie de l'équipe, pas mal de filles venaient assister aux entraînements et m'attendaient à la fin pour me féliciter. Cela aurait pu durer longtemps si mon attitude froide n'en avait pas découragé un bon nombre !

 

- James !

 

Je sursautais en entendant Sirius hurler mon prénom dans la salle commune des Griffondor.

 

- Qu'y a-t-il ?

 

- Tu pensais à quoi ? me demanda-t-il en approchant avec un grand sourire qui laissait présager qu'il avait sa petite idée là-dessus. Serait-ce lié à une certaine jeune fille ?

 

Je soupirais. Il était inutile de mentir. De toute façon, il ne me croirait pas. En ce moment, je ne faisais que penser à mes devoirs ou à elle… Je me tournais vers lui pour lui répondre quand je remarquais la quantité de visages féminins tournés vers nous. Toutes étaient suspendues à mes lèvres, espérant que je dévoilerais le nom de l'heureuse élue ou alors quelques indices sur son identité.

 

La seule qui ne portait aucune attention à tout cela était justement celle qui occupait mes pensées. M'interdisant de la dévisager plus, de peur que les autres ne le remarquent, je secouais la tête pour signifier à Sirius que je ne dirais rien avec tant d'oreilles aux aguets.

 

- Je devrais demander à McGo quand les entraînements de Quidditch doivent reprendre… Ça me ferait le plus grand bien de taper dans une balle ! dis-je à la place.

 

Il eut un petit sourire et s'installa avec un livre de potions dans le canapé près de mon fauteuil. Il nous restait peu de temps avant le retour de Remus et Peter de la bibliothèque. Une fois, eux deux présents, nous pourrions aller manger et remonter dans notre dortoir. Vraisemblablement pour dormir vu la fatigue accumulée…

 

Je me levais d'un bond et lançais rapidement par-dessus mon épaule :

 

- Je vais même aller lui demander tout de suite !

 

- Tu nous rejoins dans la Grande Salle !

 

- Oui, oui ! criais-je alors que le portrait de la grosse dame se refermait derrière moi.

 

Après tout, plus vite les entrainements reprenaient, plus vite j'aurais une occasion de lui parler. Pas que je n'en avais pas… c'est juste que je n'arrivais pas à prendre mon courage à deux mains et à lui adresser la parole devant tant de monde. Quelle idée d'être aussi timide !

 

- Monsieur Potter ! Puis-je vous aider ?

 

J'entrais dans le bureau de la directrice de ma maison, pour une fois sans y avoir été convié suite à une farce à l'encontre des Serpentard. Quand je venais, comme ce soir, pour l'équipe de Quidditch de Griffondor, le ton du professeur McGonnagal était plus détendu et moins chargé de reproches. Ce qui se comprenait aisément !

 

- Je venais vous demander quand nous pourrons faire passer des essais pour les deux postes vacants suite aux départs de Weasley et Squit pour l'université.

 

- Oh !

 

Je la vis fouiller dans un tas de parchemins qui traînait dans un coin de son bureau et m'en tendre un avec un léger sourire. Vraiment beaucoup plus détendue !

 

Je le lus en diagonale, ne m'attardant que sur les dates.

 

- Ça veut dire que dès la semaine prochaine, je peux faire passer des essais, madame ?

 

- Oui, monsieur Potter. Et j'espère que tout comme l'an dernier, nous remporterons la Coupe de Quidditch… A défaut de celle des Maisons.

 

Je grimaçais. Griffondor n'avait pas gagné cette coupe des Maisons depuis des années. Et ces derniers temps, il était clair que les Maraudeurs avaient leur part de responsabilité…

 

- Je ferais mon possible pour, répondis-je.

 

- Pour ? Que nous gagnions de nouveau celle de Quidditch ? Ou que pour une fois celle des Maisons ne nous échappe pas ?

 

J'eus un sourire que je réfrénais au maximum.

 

- Je ne peux rien promettre pour cette dernière mais pour le Quidditch, ça devrait être possible !

 

Content de tout cela, je descendis rejoindre les autres au souper. Il me tardait de leur annoncer la bonne nouvelle !

 

>>



07/04/2010
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres