Chez Mily

Chez Mily

E&T 4

<<

 

Comme prévu, je retrouvais les trois autres déjà attablés dans la Grande Salle discutant joyeusement devant leurs assiettes vides. J'enjambais le banc pour m'asseoir à coté de Peter. Nullement troublés par mon arrivée, ils continuèrent leur conversation tout en piochant dans les plats devant eux. Je les écoutais d'une oreille distraite et regardais autour de nous.

 

A quelques places de là se tenait Lily Evans, je la vis me regarder puis froncer les sourcils. Je lui souris doucement, heureux. Ses joues prirent alors une jolie teinte rose et elle retourna à la contemplation de son assiette.

 

- Alors James ?

 

Je sentis une main se poser sur mon épaule et me secouer doucement.

 

- Alors quand commencent les entraînements ?

 

Elle releva les yeux mais à peine eurent-ils rencontré les miens qu'elle les baissait de nouveau.

 

- La semaine prochaine ! J'irai voir Bibine dès demain pour réserver le terrain et je mettrai des affichettes pour les essais.

 

- Pourquoi t'y vas pas après le repas ? me demanda Sirius un poil impatient.

 

- Je ne pense pas que ça change grand-chose d'attendre demain !

 

Les jours qui suivirent furent très intenses. En plus des cours, je devais gérer tous les élèves de ma Maison qui souhaitaient faire parti de l'équipe. Même des filles m'approchèrent et pendant un moment j'espérais que Lily Evans fasse de même. J'aurais enfin une occasion de lui parler… Mais voir ces filles en jupes minuscules et décolletés plongeant me tourner autour m'agaçait plus qu'autre chose.

 

Pourquoi elle, qui avait assisté à tant d'entraînements d'après Lewis, ne faisait pas le premier pas ? Pourquoi ne tentait-elle pas les essais pour rentrer comme attrapeuse ? Non, parce que vu son gabarit je me voyais mal lui donner un poste à risque ! Elle se briserait en mille morceaux au moindre choc et Merlin sait, qu'il y en avait, des chocs, au Quidditch !

 

Le mardi soir, sur le terrain encore gorgé de la pluie de l'après-midi, je fis face à une quinzaine d'élèves. Eliminant d'avance la plupart des filles présentes qui ne venaient à priori que dans l'unique but de me parler, je constatais que le choix serait restreint.

 

- L'équipe a besoin d'un attrapeur et d'un batteur comme vous le savez déjà. Nous allons commencer par un échauffement, dis-je la voix amplifiée par un sonorus. Ceux qui souhaitent devenir attrapeur, à droite avec les poursuiveurs. Pour les autres à gauche avec les batteurs.

 

Je vis les deux groupes se former. Celui de droite majoritairement féminin, celui de gauche exclusivement masculin. Je souriais en m'asseyant sur le banc pour regarder tout le monde s'échauffer. J'en apprenais souvent plus sur le joueur que lors des réels essais. Par goût personnel, j'avais choisi d'avoir des remplaçants. J'avais vu ça dans un match de rugby, sport moldu et l'idée de ne pas présenter à chaque match la même équipe exactement avait fait son chemin. De plus, les blessures étaient monnaie courante dans le Quidditch alors avoir quelqu'un de prêt pour remplacer semblait incontournable !

 

Un des candidats au poste d'attrapeur se détacha bientôt du lot par sa technique mais aussi par la capacité d'adaptation dont il faisait preuve. Il écoutait les conseils de Sirius et ne les remettait pas en question. Bien sûr, une fois intégré dans l'équipe cela pouvait changer mais aucun n'avait fait son rebelle trop longtemps en ma présence.

 

Je me tournais vers la gauche pour observer les batteurs quand je remarquais une chevelure rousse dans les gradins en face de moi. Un peu à l'écart des autres spectateurs, elle fixait les batteurs avec une telle intensité que je fus curieux de savoir la raison de tout cela.

 

Après avoir volé un peu, les batteurs devaient juste échanger quelques balles… Je me levais d'un bond pour saisir mon balai. Un des candidats renvoyait des balles avec rage vers un des joueurs et plus je m'approchais, plus j'entendais distinctement les insultes qu'il crachait au visage de mon joueur.

 

J'empruntais une batte à un élève qui observait la scène statufié et tapais de toutes mes forces dans un cognard d'entraînement. Il toucha le « rebelle » en plein dans le ventre l'empêchant de respirer et surtout de renvoyer l'autre cognard qui le heurta à l'épaule. Il commença à tomber mais je le rattrapais pour le poser sur le sol. Je posais pied à terre devant lui tandis que les autres atterrissaient derrière moi.

 

- Il se passe quoi ici ? hurlais-je.

 

- On devait faire des échanges de balle tout simplement quand monsieur a commencé à cogner plus fort, répondit Lestwit.

 

- Et tu n'as pas réussi à l'arrêter ? demandais-je.

 

Je vis mon joueur blanchir. Mon ton sec était très peu courant mais s'il y avait bien quelque chose que je détestais c'était cette attitude dangereuse.

 

- A la base, il s'en prenait aux autres candidats… Puis il a compris qu'il postulait en réalité pour le poste de remplaçant alors il m'a attaqué, disant que je lui volais le poste.

 

>>



08/04/2010
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres