Chez Mily

Chez Mily

I 14

<<

  

        Ce premier vrai face à face l'avait totalement ébranlé. Ruth en était restée cloîtrée dans son lit pendant deux semaines tremblantes de fièvre et surtout de peur ! Certes, Hudolfe avait toujours essayé d'être le plus aimable possible avec elle. Il donnait d'ailleurs l'impression de le faire de gaieté de cœur tel un grand prince...

        Elle ne pouvait décemment pas dire qu'il était mauvais et s'ils venaient à se marier, elle ne pourrait certainement jamais dire qu'il la frapperait, hélas... Elle n'aurait aucune sortie de secours et devrait faire face en permanence à cet homme qui, malgré tout, la révulsait. Elle n'aimait pas son regard de meurtrier, elle détestait ses grands airs de seigneur et maître, elle ne supportait pas son petit sourire timide associé à ce regard froid de propriétaire quand il la regardait. Elle n'était pas une propriété privée !

        Pourtant ce regard la suivit tout au long de son début de quatrième année. Il s'asseyait toujours à côté d'elle au repas, en cours... S'il avait pu la suivre dans son dortoir et même dans la salle de bain, il l'aurait certainement fait ! Il avait même réussi à pervertir Severus avec son esprit de mangemort avéré.

        Hudolfe se permettait de lui faire des grands discours sur la supériorité naturelle des sangs purs... Une supériorité tellement visible qu'il était absolument aberrant de ne pas s'en rendre compte ! Il est absolument vrai qu'un sorcier de sang pur était tellement puissant qu'il en avait une aura si impressionnante qu'elle aurait fait fuir n'importe quel être humain ! Elle ne le supportait plus, lui, ses grands airs et ses belles paroles !

        Si elle avait pu changer d'avis et s'enrôler à Gryffondor, elle l'aurait fait ! Quelle veracrasse l'avait mordu quand elle avait décidé de se plier à la volonté suprême de ses parents ? Qu'était-il advenu de sa propre volonté ? Pourquoi fallait-il qu'elle se laisse marcher dessus par eux ? N'était-elle donc pas suffisamment apte à faire ses propres choix ? Quelle idiote elle faisait ! Voilà qu'encore une fois, elle se décevait, elle se répugnait.

        « Tu as une mine à faire peur, railla Severus en venant la rejoindre face à un gigantesque gâteau en chocolat expressément préparer pour elle par les elfes de l'école. Rassure-moi, tu n'as pas l'intention de manger tout cela seule !?

        _Et pourquoi pas ! marmonna-t-elle en réponse. Si j'ai envie de devenir obèse, moche et laide c'est mon choix !

        _Malgré cet édifice énorme que tu t'apprêtes à engloutir, je doute que tu arrives à devenir grosse en si peu de temps...

        _Sev', ne peux-tu pas simplement me changer les idées en me parlant de ce pourquoi tu m'as suivi jusqu'ici malgré mon apparence de vampire enfermé dans une crypte ?

        _Je pourrais mais tu ne m'as particulièrement l'air prête à écouter, remarqua-t-il vaguement mal à l'aise.

        _Tout plutôt que de parler du diable que je dois épouser !

        _Tu sais... Hudolfe t'aime, commença Severus avant de rencontrer le regard mort de son amie. C'est Lily...

        _Etonnant...

        _Ne te moque pas ou je reprends le sujet initial, s'énerva-t-il avant de voir un regard plein d'innocence en face de lui ce qui le fit lever les yeux au ciel. Je ne sais pas comment lui faire comprendre que...

        _Tu l'aimes, finit Ruth voyant qu'il n'arrivait pas à sortir la fin de la phrase. Je pense que la confronter serait la meilleure solution.

        _Je n'oserais pas, s'écria Severus avec un air effrayé passablement drôle. Tu sais que James Potter vient de la prendre comme cible.

        _Le tombeur farceur de Gryffondor qui est ami avec Sirius ?

        _C'est bien lui, confirma-t-il.

        _Et bien... Cela promet... Mais ça ne change rien à ton problème. Je pense toujours que tu devrais lui dire. Tu sais Lily est une personne aimante, fiable, généreuse et équitable. Je pense qu'elle n'a pas la moindre idée de ce que tu ressens pour elle. Tu as toujours été son meilleur ami Sev', si tu ne la confrontes pas avec l'idée que tu es désormais un jeune homme et non plus un ami...

        _Ce n'est pas si simple, murmura-t-il. Quelles chances ai-je réellement de rivaliser avec Potter ?

        _Pourquoi Lily ne t'apprécierait-elle pas ? Tu as toujours été présent pour elle et tu ne l'as pas abandonné quand elle est devenue une Gryffondor ! Tu as osé rester avec elle alors que ta propre maison te le reprochait ! Lily connait ton cœur, seulement il lui reste encore quelques endroits à explorer.

        _Tu crois que j'ai réellement une chance face à..., débuta-t-il avant d'imiter remarquablement les fans des Maraudeurs en déclarant : ce Dieu descendu sur terre nous abreuver de sa simple présence et de sa remarquable apparence.

        _S'il avait réellement un cerveau, il aurait une chance, avoua Ruth. Cependant, malgré ses bonnes notes et son apparente intelligence pour apprendre, il devient totalement idiot face à Lily. Tu as vu sa déclaration d'amour ?

        _Très inspiré, ricana Sev'. Hey Baby, tu voudrais pas sortir avec moi ?

        _C'était horrible », continua Ruth en décrivant la scène avec un regard critique très développé. Elle en oublia tous ses soucis avec son futur fiancé un peu trop possessif. Elle avait désormais trouvé son nouveau passe temps : se moquer des Maraudeurs avec Severus autour d'un gigantesque gâteau !

 

>>



27/09/2011
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres