Chez Mily

Chez Mily

I 18

<<

  

        Finalement, rien de bien méchant n'arriva cette nuit-là, juste une bonne frayeur pour tous. James n'avait eu d'autre choix que de confronter Sirius avec ce qu'il avait fait. D'après ce qu'elle glanerait de Lily par la suite, il n'aurait plus parler avec son pseudo frère pendant une bonne semaine faisant de Sirius une véritable âme en peine...

        James avait dû ensuite accueillir Severus au pied de l'arbre. Il l'avait empêché tant bien que mal de tout découvrir à ses risques et périls. Il avait dû au final l'assommer pour que rien ne lui arrive et l'avait amené à Ruth pour qu'elle l'amène à l'infirmerie. Puis il était retourné à ses activités nocturnes de très mauvaise humeur.

        Elle avait ensuite passé le flambeau à Regulus. Il avait  gentiment porté Severus jusqu'au lit, expliquant précisément ce qui s'était passé. L'infirmière marmonna pour elle-même que les étudiants se faisaient décidément plus casse-cous et indisciplinés ces dernières années. Elle le laissa par la suite retourner à ses fonctions de préfets qu'il avait bien trop négligé dans le simple but de l'aider.

        Regulus s'était ensuite fait un devoir de la ramener à son dortoir. Ils n'avaient pas prononcé un mot avant qu'ils n'arrivent devant le tableau protégeant leur salle commune. Puis alors qu'elle allait passer l'entrebâillement qu'avait daigné faire apparaître le tableau, il la retint pour à nouveau la plaquer au mur.

        « Ne refais plus jamais cela, susurra-t-il à son oreille la faisant frissonner de tous ses membres.

        _Laisse-moi rentrer, murmura-t-elle en le suppliant du regard.

        _Pour que tu m'évites à nouveau demain, s'emporta-t-il en essayant de ne pas élever la voix.

        _Que t'arrive-t-il Reg' ? Ce n'est pas ton style de... faire ce genre de chose...

        _Tu as raison, claqua-t-il froidement en s'éloignant tellement brusquement qu'elle en tomba à terre. Tu as tout à fait raison. Ce n'est pas mon style et je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais m'inquiéter pour toi !

        _Reg', le supplia-t-elle une nouvelle fois. Ne rend pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont déjà. J'ai fait mon choix et je me battrais de l'intérieur.

        _Tu préfères t'enfuir avec moi en France ou être une taupe pour les aurors, lui demanda-t-il finalement en se mettant à son niveau. Ne répond pas tout de suite ! Réfléchis-y ! Je te donnerais les détails plus tard... Maintenant va te coucher. »

        Elle le regarda se détourner pour finir sa ronde qu'il avait fortement négligée à cause d'elle avant d'elle-même se diriger vers son dortoir où elle y tomba d'un sommeil de plomb. Quand elle se réveilla, la proposition de Regulus raisonna à ses oreilles. S'enfuir avec lui et vivre juste pour elle... pour eux... C'était un joli rêve qu'elle aurait aimé voir. Cependant, elle aurait également aimé participer à la chute de cet immonde sorcier mégalomane... Vivre sa vie en se sauvant soi-même ou laisser vivre des millions en se sacrifiant. Cela semblait être un choix si simple pourtant...

        Elle se prépara pour descendre prendre son petit déjeuner. Tout se déroula comme d'habitude à part peut-être l'explication que demanda Hudolfe. Elle lui expliqua qu'un ami s'était mis en tête de sortir seul lors d'une nuit de pleine Lune. A quoi bon mentir quand cela pouvait jouer en sa faveur ? Hudolfe sembla comprendre et ne poussa pas ses questions plus loin. Il n'était pas préfet, Ruth n'avait donc eu aucune raison de le concerter. Merlin soit loué !

        « Si jamais tu me refais ce coup-là, je t'assure que tu le regretteras le lendemain », lui promit-il tout de même en se penchant à son oreille. Cela n'eut d'ailleurs pas le même effet que ce geste avait provoqué chez elle la veille avec Regulus. Son corps avait alors été parcouru d'un frisson prometteur alors qu'à ce moment-là, son corps aurait préféré fuir le plus rapidement possible.

        « Je n'avais pas le choix, expliqua-t-elle. Le temps m'était compté et j'étais vraiment inquiète. Je n'aurais jamais fait ça, si je n'avais pas été sûre de ta totale compréhension. Après tout, j'ai confiance en toi. »

        Il acquiesça pour montrer qu'il comprenait effectivement la situation. Il avouait également par ce geste qu'il ne lui en voulait pas et qu'elle ne risquait rien. Pourtant, elle aurait juré être une bien piètre menteuse ! Faut croire qu'il se dupait lui-même... ou qu'il voulait être dupé...

        « Ruth, intervint Severus en plein milieu de leur explication conjugale. Je peux te parler ?

        _Je connais leur secret, lui avoua-t-il piteusement quand ils furent enfin seuls.

        _Alors heureux ? », lui demanda-t-elle en connaissance de cause.

        Il était évident qu'il ne serait pas content de ce qu'il avait découvert. D'accord, Remus était un loup garou. De plus, ses meilleurs amis étaient devenus des animagi pour rendre cette transformation plus agréable. Cependant, malgré l'aspect effrayant de la première révélation et le profil illégal de la seconde, ces deux points mélangés ne rendaient que leur cause plus justifiable et juste. Remus était un être humain avant tout et rien ne justifiait qu'il soit mis à l'écart pour son état de loup garou. Il ne l'avait pas choisi... et ses amis lui avaient donné la plus belle preuve d'amitié qu'il pouvait espérer avoir un jour.

        _Comment puis-je utiliser ça contre lui ? », s'apitoya-t-il en se rendant enfin compte qu'il avait perdu Lily depuis un petit moment déjà. Il laissa une larme de désespoir couler sur sa joue avant que Ruth ne se décide à le prendre dans ses bras pour une unique fois.

 

>>



04/10/2011
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres