Chez Mily

Chez Mily

La petite brune dans la prairie

Ce livre “trainait” depuis quelques temps dans ma liseuse. Il faut dire que j’ai eu une baisse de régime côté lecture et que mon voyage en Écosse occupait pas mal mon temps libre. Tout ça pour dire que je l’ai ENFIN lu. Eh oui, Eve, tout arrive un jour !

  

     

 

 

   

Participer à une émission de télé-réalité pour trouver l’amour auprès d’un charmant homme des campagnes ? Même pas en rêve. Sauf que ma mère a un penchant naturel pour s’immiscer dans ma vie. Et une irrépressible envie de me caser, histoire d’avoir des petits enfants à pouponner. Résultat, me voilà inscrite pour tenter de séduire Romuald, grand brun ténébreux et très sympathique vigneron-œnologue au regard qui sent bon le fut de chêne. Bon, j’avoue : c’est plus la perspective de faire un peu de pub à mon entreprise de colliers pour chiens Ouaf-ouaf que celle de rencontrer l’homme de ma vie qui m’a convaincue d’effectuer la grande transhumance jusqu’à Issy-l’Évêque. Mais on ne sait jamais, il paraît que l’amour pousse parfois dans les champs !

 

  

 

 

 

J’étais tranquillement assise sur mon rocher dans les Highlands (non, je ne plaisante pas, Grand Chef m’avait laissé là parce que je suais comme un bœuf et ahanais comme une vache en fin de vie) quand j’ai eu l’idée de ma vie : prendre en photo ma liseuse avec la couverture de ce livre.

 

Eve.jpg

 

Seulement ça prend pas dix mille ans et que vu que le livre était ouvert… Grosse bêtise !

 

D’entrée de jeu, le ton est donné : Anna ne veut pas y aller et rouler à contresens sur l’autoroute pour échapper à son destin ne lui fait pas peur.

 

Surtout que Jenny, l’autre candidate, est la sœur de Chucky dans le corps de Kate Moss (enfin là, c’est mon interprétation et j’attendais avec impatience le retour de manivelle dans son petit nez parfait !)

 

Romuald est charmant et les péripéties s’enchainent pour notre plus grand bonheur.

 

Le hic ? Bah Grand Chef est revenu bien avant la fin du livre (mais j’ai pu terminer mon chapitre !) et j’ai dû attendre le soir pour connaitre la suite (et la fin). Oui, ce n’est pas vraiment un hic, mais mince, j’étais frustrée au milieu de ses grands espaces !

 

En gros, voilà une comédie légère qui donne le sourire.

 



09/08/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres